En 1 512, la Cordelière se sacrifiait pour sauver Brest

Il y a 500 ans, l’amiral Hervé de Porzmoguer coulait avec son navire la Cordelière, en sauvant Brest. L’histoire : 10 août 1 512. À bord de la Cordelière, le plus beau vaisseau de la flotte bretonne encore indépendante, Hervé de Portzmoguer, le jeune amiral de Bretagne, donne une grande réception.

Tout à coup, le tocsin résonne. La flotte anglaise navigue droit sur Brest. Portzmoguer fait descendre les femmes. Et s’engage dans le combat.

Au large de la pointe Saint-Mathieu, le combat dure plusieurs heures. La caraque bretonne est rudement touchée par les boulets ennemis. Se voyant perdu, Portzmoguer ordonne de jeter les grappins vers le navire amiral anglais, le Regent. Les deux navires sont l’un contre l’autre.

Hervé de Portzmoguer fait mettre le feu à la Sainte-Barbe, le lieu où l’on entrepose la poudre. La Cordelière explose et coule, entraînant avec elle le Regent et des centaines de matelots anglais et bretons. La flotte anglaise fait demi-tour : Brest est sauvée. Les deux épaves ne seront jamais retrouvées.

La dernière gloire de la Bretagne

Avec ce combat, l’amiral et son navire sont entrés dans la légende. Alors que la duchesse Anne a épousé Louis XII et que l’indépendance de la Bretagne n’est plus que de façade, l’affrontement héroïque incarne l’une des dernières expressions glorieuses de la Bretagne indépendante.

Les récits chantent le combat de Portzmoguer. « Il fallait glorifier la Bretagne, le bateau et la duchesse », explique Alain Boulaire, historien de la marine. Dans les exploits d’Hervé de Portzmoguer, c’est tout un peuple qui a voulu se reconnaître. Alain Boulaire le souligne : « C’est un de ces épisodes historiques qui s’effacent devant un mythe plus puissant que la réalité ».

Une journée d’animations

Une journée d’animations est prévue pour les 500 ans de ce combat. La journée se déroulera au fort de Bertheaume et au Mémorial de la pointe St-Mathieu à Plougonvelin.

Au programme, une excursion à bord de la goélette Recouvrance (payant et sur réservation), une parade nautique à 16 h dans l’anse de Bertheaume avec la présence de la frégate Primauguet, des animations médiévales au fort à partir de 17 h (entrée libre), et, à partir de 18 h, un moment historique et musical en hommage aux marins disparus de la Cordelière, au mémorial de la Pointe Saint-Mathieu.

Dans la soirée, un repas banquet est proposé à partir de 19 h (12 €, 7 € pour les moins de 12 ans), un rassemblement de six chorales avec pour thème la mer à partir de 21 h (entrée libre), avant un feu d’artifice ouvert à tous qui clôturera la journée.

Renseignements auprès de l’office du tourisme de Plougonvelin au 02 98 48 30 18.

Par ailleurs, une exposition est présentée au musée de la Tour Tanguy. Accès gratuit.

Sterenn LEBAYLE.

Ouest-France
Advertisements