Bertheaume. La féerie du mercredi

Le télégramme 25 juillet

Ils ont travaillé toute l’année, comédiens amateurs, figurants, costumiers, couturières, artificiers et décorateurs, tous bénévoles de l’association Bertheaume, pour être fin prêts, l’été venu et offrir aux visiteurs un spectacle de qualité, en cette année spéciale de commémoration des 500 ans de la mort héroïque d’Hervé de Portzmoguer, à bord de sa Cordelière. Un navire construit sur ordre d’Anne de Bretagne, en 1498 et disparu au large de Bertheaume, dans une bataille navale contre les Anglais, en 1512.

Entre histoire et imaginaire

Pour cette huitième édition, certains ont revêtu des costumes flambant neufs. « Si Bertheaume m’était conté » est un spectacle mêlant histoire réelle et imaginaire du fort. Le visiteur est entraîné dans une balade mouvementée, un véritable bond dans le passé. En fin de soirée, l’imaginaire prend le dessus et les visiteurs, mi-spectacteurs, mi-figurants, assistent à une vraie féerie, tout étant mis en œuvre par les artistes pour qu’ils ne s’y retrouvent plus, entre hier et aujourd’hui. Ce lieu atypique permet aussi cette transformation. Avec humour, fantaisie et sérieux, la visite se poursuit, àla nuit tombée, réservant bien des surprises. Enpremière partie du spectacle, la compagnie du Cheval-assis propose un spectacle équestre.

Pratique «Si Bertheaume m’était conté», spectacle historico-romancé tous les mercredis avec deux départs un à 20h15, un autre à 21h30. Billetterie sur place à partir de 20h. Tarifs: 8 € par adulte; 4 € par enfant; tarif famille (deux adultes, deux enfants), 20 €. Contact: office de tourisme, au02.98.48.30.18.

Advertisements